Des nouvelles + combler les vides

téléchargement en cours, des nouvelles + combler les vides

Des nouvelles !

Si vous me suivez depuis un moment, vous avez remarqué que ça fait quelque temps que je ne poste plus ici.

Je ne donne plus de mes nouvelles !

Et bien sachez que je vais bien, mais que depuis cette fin d’année beaucoup de choses ont été remises en question.

J’ai senti que je ne pouvais plus continuer à œuvrer comme je le faisais avant sur le blog et dans mes activités en général.

Qu’il n’y avait plus de plaisir dans mes actions et que du coup, le rendu ne pouvait pas être vibrant pour vous non plus.

Voilà, pourquoi j’ai décidé d’arrêter de me prendre la tête, de chercher des stratégies, des solutions là où n’était pas le problème.

D’arrêter de vouloir être parfaite dans mes textes, de chercher la petite bête et d’en oublier le plus important : l’énergie, le cœur à l’ouvrage.

Donc, je suis en pleine réinitialisation de moi-même et j’ai pris une décision qui va m’aider à éclaircir tout cela.

J’ai l’intention et l’envie de vous offrir 100% du message que je souhaite vous transmettre quand j’écris un article.

Pour cela, il me faut faire autrement, voir autrement, être autrement.

En attendant de revenir avec mon nouveau moi, je vous laisse ci-dessous un texte que j’ai écrit cette semaine et qui a beaucoup parlé à des membres d’un groupe Facebook dont je fais partie.

Et vous, avez-vous aussi une fin d’année bousculante, pleine de remises en question ?

Dites-moi tout en commentaire.

Au plaisir de vous lire.

Au plaisir de vous revenir.

A très vite,

Sarah

COMBLER LES VIDES

Souvent quand on veut réaliser un projet, on pense stratégie. On se dit, il me manque cette compétence-là et on l’obtient. Puis, si on est dans cette vibration de non-satisfaction et qu’on voit passer devant nous quelque chose qui pourrait nous aider encore plus, on se dit, il me le faut aussi. Bienvenue dans la consommation de compétences !

Il n’y a aucun mal à développer des compétences, mais quand on en est à ne jamais être satisfait de ce qu’on a et en vouloir toujours plus, le problème n’est pas de vouloir développer des compétences, mais c’est ce qu’il y a derrière. Qu’est-ce qui nous pousse à agir ainsi ? Qu’est-ce qui pousse à croire qu’il nous faut autre chose que ce que l’on a déjà ? Ce que je veux dire, c’est qu’il existe des personnes qui peuvent démarrer un projet sans avoir forcément de compétences et qu’elles iront beaucoup plus vite, même si elles doivent apprendre chemin faisant. Quelle est la différence entre ces dernières et ceux qui sont sans cesse à la pêche de nouvelles compétences ?

Le point de vue.

L’un voit ce qu’il lui manque et l’autre voit ce qu’il a déjà et ce qu’il peut déjà en faire. Quand on voit ce qu’il nous manque, on est focalisé sur le manque et il y aura toujours du manque. C’est un cercle sans fin. Quand on voit ce que l’on a, alors on voit les possibilités, mais le réel problème n’est pas encore là.

S’il y a bien une chose qui manque, c’est un nouveau regard et ce nouveau regard, c’est celui de l’amour. Ce dont a le plus besoin un manque, ce n’est pas quelque chose de matériel, d’extérieur, c’est un regard éclairé. Le manque, c’est une partie de nous non-éclairée, non-aimée et qui lui-même, aime mal. Il pense qu’en acquérant, il pourra être heureux ! En réalité, il ne l’est jamais qu’un bref instant. Une fois une chose acquise, l’envie se fait sentir à nouveau. Tandis que s’il y a de l’amour, notre amour, celui qui vient de nous, le manque est réellement combler. Et il le sera pour toujours, car rien ne peut remplacer l’amour.

Alors, regardez bien à chaque fois que votre désir se posera sur quelque chose que vous souhaitez obtenir, en avez-vous réellement besoin ou bien est-ce votre manque qui par son regard mal posé a juste besoin d’amour ? Qui a juste besoin qu’on lui dise qu’il y en a déjà assez. Vous êtes déjà assez. Il ne vous manque rien. Le manque est une illusion qui attend d’être vu par la réalité, par votre vrai vous, celui qui aime sans jugement, sans condition. Le manque a besoin d’amour et c’est ainsi qu’il repend sa juste place.

Ecoutez le texte sur cette vidéo-audio