Résumé

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

Ma chronique

Pour commencer, les livres de Marie Vareille sont une valeur sûre. C’est le troisième que je lis et il ne m’a pas déçu. On retrouve une comédie dont l’histoire s’étale sur trois cent pages environ. Deux héroïnes que tout oppose, sauf un pacte qu’elles vont devoir tenir jusqu’au bout pour sortir de l’engrenage qui s’est installé dans leur vie.

Deux protagonistes et dépaysement assuré

Toutes les deux sont attachantes : Constance, la romantique préfère rêver sa vie en mode Jane Austen. Quant à Chloé, la dépendante affective, elle n’arrive pas à se sortir d’une relation amoureuse toxique (elle m’a beaucoup fait penser à Juliette l’héroïne du premier roman de l’auteur).
Quoi qu’il en soit, ces deux protagonistes vont nous emmener vers la conquête de leur nouvelle vie. Réussiront-elle à obtenir ce qu’elles souhaitent ?

On est surpris et on ne s’ennuie pas un instant

Le point fort de ce livre, c’est que presque rien n’est prévisible et cela est dû au fait que Marie Vareille arrive à nous détourner de la réalité, en mêlant des quiproquos bien pensés. Celui que l’on croyait, n’est en réalité pas celui que l’on croit. A la fin du livre, on se rend-compte que l’histoire se rapproche d’Orgueil et préjugés, revisitée bien sûr à notre époque.

Notons que, comme dans son premier roman, la transformation des personnages est fortement marquée à la fin. Du fait que le récit commence alors que les héroïnes sont au plus bas. Dans ces cas là, on ne peut que remonter.

En prime des cours de séduction…

Pour conclure, je recommande cette lecture sans hésiter. Vous passerez un moment agréable avec chaque personnage. Vous serez dépaysé au cœur d’un vignoble qui respirera « en apparence » le calme. En prime, vous aurez droit à des cours de séduction d’une Baby Doll, pas si méconnue que ça.


Titre : Je peux très bien me passer de toi
Auteur : Marie Vareille
Editions : Charleston
Genre : Chick Lit, Romance
Date de parution : Le 1er juin 2015
Nombre de pages : 321 pages
Prix : 9,90€


Ma note :