L’image de soi vs l’image des autres

Comment retrouver une bonne image de soi et se valoriser enfin

image principale pour article l'image de soi vs l'image des autres

Je suis en train de relire le livre de Valérie Richard, « 30 jours pour augmenter l’estime de soi ». Acheté il y a quelques années, ce livre m’avait fait beaucoup de bien, ou plutôt du bien à mon estime personnelle.C’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai pris connaissance d’un des socles de l’estime de soi : l’image de soi. Elle se construit depuis qu’on est enfant sur base du regard que nous ont porté les autres. Arrivé à l’âge adulte, il est important de revenir dessus, afin de nous rapproprierune vision plus éclairée de qui nous sommes vraiment.Pour cela, rien de mieux que quelques petits exercices d’introspection, afin de faire notre nettoyage personnelde printemps .

Quand l’image de soi s’est forgée à partir de l’image de l’autre.

Comme je le disais plus haut, nous n’avons aucune image de soi lorsqu’on est petit, ce sont nos parents en premier qui nous l’offre sur un plateau d’argent. Vous comprendrez alors que si nos parents nous renvoyaient une mauvaise image de nous (pour X ou Y raisons), elle s’est répertoriée sur nous de façon subjective. Quoiqu’il arrive, cette image date de 18, 25, 30 ans voire plus et elle n’est donc plus actuelle. Depuis ce jour où vos parents, vos premiers compagnons de classe, vos amoureux(se) vous ont transmis cette image, il est coulé de l’eau sous les ponts. Voilà pourquoi, il est bien de faire le point sur l’image que vous avez de vous-même. Ce que j’aborde ci-dessous, pourra vous y aider.

Quelle image véhiculez-vous ?

Pour savoir si l’image que vous véhiculez est celle qui correspond à qui vous êtes vraiment, il va d’abord falloir faire le tri.

Faire le tri

via GIPHY

Je vous propose de revenir en arrière quelques instants en vous posant les questions suivantes :

  • Que disaient vos parents de vous quand vous étiez enfant ? Essayez de débusquer les identités du style (tu es trop lent(e), tu es distrait(e) etc…). Les phrases qui vont venir, vous ont sans doute été répétées plus d’une fois. Pour ma part, j’ai longtemps cru que je n’avais pas de valeur, car ma mère me comparait à ma sœur (regarde ta sœur, comme elle travaille bien !). Notez tout cela dans un carnet que vous garderez avec vous. Je vous conseille d’ailleurs de prendre le temps de faire ce travail en plusieurs jours, pour laisser émerger les identités cachées.
  • Que disaient de vous vos camarades d’école ?vos professeurs ? Ce qui a été vécu à l’école en tant qu’enfant, est un peu le reflet que la société nous a renvoyé dès nos premières années de vie. Je me rappelle que certains de mes compagnons d’école disaient de moi que j’étais trop calme, que j’étais distraite etc…
  • Au niveau professionnel, que disent vos collègues, managers de vous ?

Discerner le vrai du faux

Une fois que vous avez fait ressortir les identités, les étiquettes que l’on vous a posées sur le front, il est important de mettre tout ça à plat.

  • Qu’est ce qui selon vous est vrai?
    Une méthode très complète qui fait partie de ma formation de coach est celle de Byron Katie « The Work« . Elle vous permettra d’aller en profondeur dans l’évaluation des vos croyances.
  • Qu’est qui selon vous, ressemble plutôt à une projection des autres sur vous ?
    Souvent, les autres ont une vision de nous même qui est tronquée, car ils ne peuvent pas ressentir ce que vous ressentez, ne sont pas là à chaque minute de votre vie. Il est bien de faire la part des choses entre ce qu’eux ont perçu de vous et ce que vous vous en pensez.
  • Qu’est-ce qui vous fait du bien ?
    Cette question est importante, car le but est que vos identités vous fassent du bien et vous servent plutôt que vous desservent.
  • Qu’est-ce qui vous freine dans votre vie actuelle ?
    Avoir crée une identité comme « demander dérange les autres », ne vas pas forcément vous aider dans votre vie. Vous allez souvent porter tout à bout de bras, plutôt que de demander, car vous déranger.
  • Que désirez-vous garder ?
    Observez chacune de vos identités et dites-vous, est-ce que ça me sert de continuer à croire cela ? Si oui, et si c’est positif, alors gardez-là, si non, alors créez en une nouvelle et répétez-là en boucle.

Quelle image voulez-vous avoir de vous ?

Jusqu’ici, vous avez fait un travail colossal, celui d’évaluer ce qui constituait le vrai du faux. A partir de ce moment, il est bien de voir qu’elle image vous voulez avoir de vous. De regarder vos défauts avec tendresse, mais surtout de vous concentrer sur vos forces. Vous pouvez aussi vous servir de la visualisation pour ancrer cette nouvelle image de vous.

Conclusion

En conclusion, l’image de soi ne doit pas rester fixe. Il est important de la revoir une fois notre vie d’adulte commencer, car cela nous aidera à nous réaliser pleinement.

J’espère que ce nettoyage de printemps intérieur vous a fait du bien. En attendant, si vous avez des remarques et si vous voulez me partager vos témoignages, n’hésitez pas à me contacter ou à m’écrire en commentaire. Et si vous pensez que cet article peut aider ou intéresser quelqu’un d’autre, alors partagez-le.

Le conseil lecture

Titre : 30 jours pour augmenter l’estime de soi
Auteur : Valérie Richard
Editions : Le courrier du livre
Genre: Développement personnel
Date de parution : Le 7 mars 2016
Nombre de pages : 236 pages
Prix : 16,98€