L’intuition dans la vie professionnelle, on en parle ? (avec André Roberti)

l'intuition-dans-sa-vie-professionnelle

On parle beaucoup d’intuition dans le monde du développement personnel. Qu’en est-il de l’intuition dans la vie professionnelle ? Et si c’était l’intuition qui nous permettait de nous épanouir professionnellement ? Oui, mais on fait comment ? Suivre la voix de son cœur, ça peut faire peur ! Parfois, elle peut nous conduire à des endroits où on n’aurait jamais pensé aller. Cela demande du courage, de la confiance. André Roberti, dans l’épisode de podcast n°12 de « Sortie de cadre », nous parle de cette voix du cœur. De comment il a appris à l’écouter dans certaines circonstances de sa vie. Surtout, comment lui redonner une place dans notre vie professionnelle.

André Roberti, de jeune adulte mal dans sa peau à révélateur de talents

L’histoire qu’André a choisis de nous révéler est touchante. Le début de sa vingtaine a été une période compliquée pour lui. Il avait arrêté ses études, sortait presque tous les jours de la semaine, consommait de la drogue, de l’alcool, ce qui lui a valu des tensions avec ses parents. Tant et si bien, qu’ils lui ont donné un ultimatum : changer ou quitter la maison familiale. Mais ça n’a rien changé à son rythme de vie. Alors, Il a dû s’assumer seul et faire face à ses responsabilités. C’est sa grand-mère, avec qui il avait une relation forte, qui a été le point de bascule de son changement. C’est son amour inconditionnel, son regard, ses mots qui lui ont permis de se redresser dans sa vie et de ne plus jamais toucher à la drogue et l’alcool.

Un message d’amour qu’il a voulu partager

Quand on s’aime, tout change.

André Roberti

Le message d’amour de sa grand-mère, l’avait tellement transformé qu’il a voulu le partager autour de lui. Il s’est alors lancé professionnellement. Cependant, son public n’a pas été sensible à ce message directement. Il lui a fallu choisir un thème qui l’avait touché personnellement : « la perte de poids » (lui-même, ayant perdu plus de trente kilos à l’époque), pour que son activité fonctionne. Il a donc transformé son message : « si vous vous aimez, vous mangerez comme vous vous aimez« . C’est ainsi qu’il a pu toucher son premier public et qu’il a commencé à transmettre. Aujourd’hui, il est révélateur de talents. Il a fondé une école de coaching en ligne et anime de nombreuses conférences un peu partout en Europe et ailleurs. Sa chaine YouTube compte des centaines d’interview avec des professionnels connus du monde du bien-être et du développement personnel.

La place de l’intuition dans la vie professionnelle

Plus on l’écoute, plus elle va prendre de la place, plus ça va demander de dépasser des peurs, mais plus on aura une vie remplie de magie.

André Roberti

Selon André, l’intuition a une place majeur dans la vie professionnelle. Elle est un choix en réalité : est-ce qu’on choisit un job pour s’assurer une sécurité illusoire ou est-ce que c’est parce qu’ on se sent à notre juste place ?

Selon lui, « se sentir à sa place » dans la vie professionnelle, c’est de suivre son intuition. Cela pourrait être de se poser la question : « Qu’est-ce que mon intuition me souffle là à l’instant ?« .

Cependant, on n’est pas obligé de tout chambouler en écoutant son intuition, mais c’est de commencer à l’entendre de plus en plus. De mener des actions en adéquation avec nos valeurs profondes que cela peut faire la différence. On peut commencer par transposer ces valeurs en dehors de notre vie professionnelle (par exemple, en tant que bénévole pour une association).

Quand tu dis ton rêve aux autres et qu’ils ne pensent pas que tu es fou, c’est que ton rêve n’est pas assez grand.

Tony Parker *retrouvez l’anecdote sur ce passage avec Tony Parker dans l’épisode.

Les 3 conseils d’André Roberti pour s’épanouir professionnellement

1) Etre au service des autres

Se sentir au service des gens qui nous rendent heureux et qui font monter notre énergie. La vie passe vite et on est aussi là pour être heureux autant donc en profiter un maximum.

2) Se laisser guider par la boussole « du kiff »

La boussole du kiff, c’est justement la voix de notre intuition. Se laisser guider par ce qui nous met en joie et y aller. Cela peut être des projets, des partenariats qui nous réjouissent.

3) S’entourer de personnes avec qui on se sent grandir

S’associer avec des personnes qui ont des valeurs similaires aux nôtres, mais qui peuvent nous apporter autre chose en matière de compétences.

En conclusion

L’intuition est un choix de chaque instant. Certes, quand on ne l’écoute pas assez, cette voix peut être étouffée et on ne l’entend presque plus. Pour cela, c’est notre joie qui peut nous y aider. La joie, le kiff, comme dit André, c’est l’impulsion de notre intuition. Si on apprend à écouter, ne serait qu’une fois par jour cette petite voix, alors elle pourra se manifester le plus souvent possible. Certes, il faut faire parfois preuve de courage pour dépasser nos peurs, mais la magie derrière est inestimable. Pour finir, on n’est pas obligé de tout bouleverser pour suivre son intuition, on peut toujours commencer par un petit acte. On peut par exemple transposer nos valeurs, nos désirs lors d’une activité extra-professionnelle, ce qui nous donnera le courage pour oser suivre sa voix à chaque instant. Et vous, savez-vous reconnaitre votre petite voix ? Qu’est-ce qu’elle vous dit à l’heure actuelle ?


Ecouter l’épisode 14 ici :

Ressources :