2 à 4%, c’est le pourcentage de manipulateurs présents dans la population. Ça semble peu comme ça, mais quant on sait que ces personnes son dangereuses et que l’on en connait en moyenne 6 à 12 dans notre entourage, c’est un sujet qui mérite d’être creusé.

Résumé

Aux côtés des victimes de manipulation mentale depuis plus de vingt ans, j’ai pu décrypter la personnalité des manipulateurs, celles de leurs victimes et aussi étudier les composantes du lien étrange qui les relie. J’en suis arrivée à la conclusion surprenante que plus on est intelligent, plus on est manipulable. Le paradoxe n’est qu’apparent : une personne intelligente cherche à comprendre, essaie d’intégrer le point de vue de l’autre, veut trouver un terrain d’entente et refuse de se décourager. Or un manipulateur ment, nie la réalité et crée délibérément les conflits dont il se nourrit. Pire, le manipulateur vous ligote dans vos valeurs humanistes et les détourne à son profit.

« Pour moi, un manipulateur, c’est une personne qui a l’apparence d’un adulte, les responsabilités d’un adulte, la vie d’un adulte, le permis de conduire d’un adulte – hélas! -, mais qui à un moment de son développement mental, s’est figé dans une immaturité qui s’est ensuite fossilisée. Mystifié par son apparence, vous croyez vous adresser à une personne adulte, mais en fait, vous avez en face de vous un vieil enfant, bête, méchant, buté et mal élevé ».

Christelle Petitcollin

Ma chronique

Un manipulateur c’est un masque et un visage.

Vous avez sans doute tous connu une personne que vous trouviez gentille en apparence. Ou encore, rencontré quelqu’un qui semblait être l’homme ou la femme idéal, le collègue idéal, le meilleur ami idéal… Le temps passant, le visage de cette personne change. L’ange se transforme en démon du jour au lendemain. Que s’est-il passé ? Pourquoi la personne a-t-elle changé si subitement ? En vérité, la personne « manipulatrice » n’a pas changé, elle s’est révélée à vous au grand jour.

Pourquoi tombons-nous dans le piège ?

Un manipulateur tient plusieurs ficelles, telle l’image de la main que l’ont voit tirer les fils d’un pantin à sa guise.

1- La séduction : c’est ce qui explique pourquoi au début, il est si gentil, qu’il a l’air si parfait, que vous venez de rencontrer la personne la plus merveilleuse qui soit. En réalité, il utilise ce qu’on appelle « le mimétisme » pour vous attraper dans ses filets.

2- La victimisation : vous avez remarqué, avec ce genre de personnes, ce n’est jamais de leur faute. L’autre est toujours fautif. Et eux sont des pauvres petites choses piétinées par la vie.

3- L’intimidation : son charisme, sa présence peuvent paraître intimidants. Vous pouvez facilement perdre pieds face à leur profils qui en impose. C’est d’ailleurs peut être via ce biais que l’emprise se met en place.

4- La culpabilisation : vous l’aurez compris avec « la victimisation », vous êtes responsable de tout ce qui lui arrive. Il vous fera culpabiliser, parce qu’il est de plus en plus mal à cause de vous, bien sûr.

Les dangers

Les dangers de fréquenter un manipulateur sont nombreux et en voici quelques uns :

1- Le stress : un manipulateur aime les conflits, instaure un climat de tensions. Et vous le savez, le stress est un des nombreux facteurs de maladies.

2- L’atteinte physique : L’exemple que Christelle Petitcollin décrit dans son livre l’illustre bien (une de ses patientes a su que son compagnon avait trafiqué sa voiture alors qu’elle allait chez ses parents, elle aurait pu faire un grave accident de la route). Oui, vous pouvez même être en danger de mort.

3- L’isolement : plus il a de l’emprise sur vous, plus vous allez être la marionnette de cette personne malveillante. Son but ultime, c’est de vous détruire, et l’une des étapes pour y arriver c’est de vous isoler de vos proches. Un jour, vous vous rendrez-compte que vous ne les verrez presque ou plus du tout.

S’en sortir

Le but du livre de Christelle Petitcollin, c’est de parler de manipulateurs aux sur-efficients manteaux (voir son livre « Je pense trop » ). Un sur efficient est en général quelqu’un de profondément gentil, altruiste et aime la paix et l’harmonie. Tout le contraire du manipulateur. Voilà pourquoi les contraires s’attirent.

Voici les points qu’un sur-efficient ou toute victime de manipulateurs devraient prendre en compte pour se protéger :

  • Accepter que le manipulateur est profondément mauvais (c’est le point généralement le plus compliqué pour un sur-efficient car il croit que « tout le monde est beau, tout le monde est gentil ».
  • S’affirmer
  • Savoir dire non (posez vos limites et vous verrez qu’au lieu de voir en face de vous, un gros chien prêt à vous dévorer, vous verrez apparaître un petit chiot inoffensif).
  • Fuir (malgré tout cela, la seule solution pour récupérer votre vie et votre bien être, c’est de fuir. Et surtout, de couper définitivement tous liens qui vous relient à cette personne malfaisante).

Pour conclure

J’ai moi même été victime de manipulateurs et j’ai voulu en connaitre plus sur ce sujet. Ce livre m’a aidé à me pardonner, à comprendre, à me libérer. Il est réellement important de savoir que ce genre de personnes existent. Ne serait-ce que pour vous mettre en sécurité et aussi en sécurité les autres. Je comprends et en même temps suis abasourdie, par le nombre de personnes qui ne croient pas en la malveillance d’un manipulateur. Sur ce, je terminerai pas vous poser la question : Accepteriez-vous que votre fille, votre fils, votre mère, votre frère etc… soit au prise de quelqu’un qui le considère comme une serpillière, prêt à faire de lui ce qu’il voudra, jusqu’à le détruire ?


Titre : Pourquoi trop penser rend manipulable
Auteur : Chritelle Petitcollin
Edition : Guy Trédaniel
Genre : livre pratique
Date de parution : 22 septembre 2017
Nombre de pages : 261 pages
Prix : 19€ (broché)


Ma note :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est cotation-jaime.jpg.